Test de Ys IX : Monstrum Nox sur Switch


  15/07/2021 09:55     Actualité     jujus56     77


 Marchands   Amazon   Fnac   Micromania   Steam 

Ys IX : Monstrum Nox est un jeu sorti tout récemment sur Switch et PC, le 9 juillet 2021 plus exactement. Il s’agit d’un portage car en effet, il est sorti initialement sur PS4 en février dernier. C’est la suite directe de Ys VIII Lacrimosa of Dana qui avait très bien marché. C’est un jeu de rôle et d’action qui est développé par Falcom. Il est intégralement sous-titré en français ce qui n’est pas le cas de tous les RPG sur Switch. L’histoire est assez intéressante : Adol Christin est victime d’une malédiction qui l’empêche de sortir de la ville de Balduq et devient par la même occasion un Monstrum. Ce pouvoir lui permet de tuer les montres qui rôdent dans les alentours. Il n’est pas nécessaire d’avoir joué au précédent opus pour comprendre l’histoire (je ne savais même pas qu’il y en avait un avant d’écrire ce test).



L’histoire

Au tout début du jeu, on apprend comment Adol a obtenu ses pouvoirs (par une mystérieuse femme brune du nom d’Aprilis ; en voulant s’échapper de sa cellule de prison). Puis, on revient en arrière pour apprendre comment il a atterri en prison (il est soupçonné d’avoir un lien avec l’apparition d’étranges phénomènes). Il parvient à s’évader grâce à l’aide de son voisin de cellule et décide de mener sa propre enquête et sauver la ville. Il alterne donc entre Adol et le Roi Rouge ; son Monstrum (il a donc deux apparences distinctes). Son étrange pouvoir lui permet d’accéder à une autre dimension appelée Grimwald Nox qui sépare les monstres des hommes. Il y a des montres disséminés un peu partout dans la ville que nous pouvons combattre mais que les autres habitants ne voient pas. L’histoire en elle-même est très intéressante, il y a de nombreux rebondissements. Le jeu n’est pas très coloré pour coller avec l’esprit de la prison je pense. Le point négatif de ce Gameplay serait vraiment la caméra qui a du mal à bien pivoter surtout dans les montées. Concernant le point positif je dirai la bande son, les musiques sont très sympas à écouter et il y a même des bruitages lorsque l’on perd par exemple (la console vibre).

  

Gameplay

Je trouve que ce RPG est très facile d’accès ! En effet, au début du jeu on peut choisir entre plusieurs niveaux de difficultés, il doit y en avoir près de 6 (qu’on peut modifier à tout moment dans le jeu). Ce jeu s’adapte à n’importe quel joueur car à chaque boss que l’on combat si jamais nous avons le fameux « GAME OVER » il nous est proposé de réduire la force de l’adversaire, ce qui est bien pratique Les objectifs sont bien précisés sur la carte, nous sommes guidés (le déplacement rapide est notre meilleur ami). Il y a de plus un système de coopération, je ne vous apprends rien. On peut aussi changer de joueur juste en appuyant sur le bouton A et lors d’un combat si jamais l’un des personnages meurt l’autre reste jusqu’à ce que l’on trouve un glyphe (plaque sur le sol qui fait regagner tous les PV et qui permet donc de ramener l’autre à la vie). Si l’on reste appuyé sur le bouton L on peut courir et même monter sur les murs ce qui est permet de visiter la ville en un temps record x) On peut explorer la ville et se parler avec les personnes que l’on veut et il y a un choix au niveau des dialogues. Ce jeu ressemble un peu à celui de Fairy Tail, il y a un tableau de quêtes et nous sommes amenés à discuter avec les nombreux personnages présents dans la ville pour pouvoir les aider. A chaque quête réalisée, nous gagnons de l’expérience.

  

  

Que vaut ce jeu sur Switch ?

Si ce jeu tourne à 60 FPS sur PS4 ce n’est malheureusement pas le cas sur Switch (30 images par seconde) ... On peut néanmoins comprendre cette optimisation car on est sur une console portable. Malgré tout, cela reste dommage car c’est un jeu qui repose majoritairement sur les combats et il y a donc de nombreuses saccades (j’ai pu jouer à la fois sur la télé ainsi que sur la console). L’expérience du jeu et par conséquent quelque peu gâchée.

Si j’avais eu le choix, j’aurais préféré le faire sur PS4 pour profiter pleinement de l’aventure car ça reste un très bon jeu mais cela devient lassant d’avoir des saccades à tout bout de champ.
Test de Ys IX : Monstrum Nox sur Switch

Note finale du test : 7/10

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Rédiger votre commentaire

Merci de vous connecter pour poster un commentaire